A PROPOS

 Qui suis-je ?

Je m’appelle Anaëlle et j’ai 25 ans. Petite Normande, je suis née à Cherbourg dans le département de la Manche, aujourd’hui installée dans les Pays de la Loire, en Vendée. Une région qui me plaît énormément aussi (mais j’avoue que la Normandie restera ma région préférée). 

Passionnée depuis l’âge de 5 ans de dessin, c’est en grandissant que je prends goût à d’autres passions, cuisiner en faisait parti. Je ne rêvais pas d’en faire mon métier loin de là, moi qui étais plutôt branchée par l’art, les sciences et la nature. Partir dans une voie d’art me paraissait le plus adapter, mais j’ai eu des refus en face de moi lorsqu’il a fallut quitter le collège. En 2011 après une première année, je décide d’arrêter le cursus que j’avais choisi sans grand intérêt pour espérer faire quelque chose qui me mette un peu plus en joie. J’ai perdu ma confiance en moi et je n’ai jamais su choisir un métier à exercer, mettre un nom sur ce que j’aurais voulu faire. Peur de me heurter à d’autres refus sans doute aussi… Pas une fille à grande étude, mais une fille habile de ses mains. Quand on est une touche-à-tout, s’orienter dans une seule branche c’est super frustrant. Bon c’est vrai, j’ai secrètement rêvé de devenir astronaute ! (je sais faire à manger c’est déjà pas mal).

L’école de cuisine

De 2011 à 2014, je me forme en cuisine dans plusieurs restaurants par la voie de l’apprentissage. Deux semaines au travail, c’est là que l’on prend conscience de ce qu’est la vie active et les horaires de dingue de la restauration ! Puis une semaine au centre de formation en internat où je côtoie les élèves de différents métiers de bouche qui proviennent de tout le département : des boulangers, pâtissiers, chocolatiers, barmans, serveurs, spécialiste en dessert à l’assiette et d’autres cuistots comme moi ! Ainsi de suite pendant 3 années où on ne compte pas ces horaires, on voyage, on bouge, on s’active pour préparer de bons petits plats et on rigole bien, car malgré le rythme soutenu (on a des devoirs aussi), garder le sourire H24 n’est pas facile et il faut persévérer pour aller jusqu’au bout. Je ne suis pas titulaire d’un doctorat, mais je peux vous dire que pour faire ce genre de métier il faut avoir des épaules solides et être vraiment passionné ! Ma formation s’est donc concrétisée par l’obtention d’un Bac Pro Cuisine en juin 2014. Par la suite, j’ai un peu voyagé et j’ai quitté la restauration début 2017 pour me consacrer à la cuisine uniquement par le biais de mon blog et j’ai fait d’autres boulots à côté pour continuer à vivre, car à ce jour je ne suis pas entrepreneuse quoi que j’aimerais beaucoup. J’en étais venue à cuisiner toute la journée, même pour mes projets personnels, ce qui m’avait beaucoup dégoûtée de mon métier. Aujourd’hui, je savoure nettement mieux la cuisine.

Ma vie sans gluten

Je suis atteinte de la maladie Cœliaque depuis l’année 2000, les médecins l’ont diagnostiquée à mes 7 ans en 2002 après 2 ans de recherches. La maladie coeliaque était très peu connue à cette époque et je ne connaissais qu’un magasin vendant des produits sans gluten. À ce jour, la maladie coeliaque reste à vie et il n’y a pas de remède, de médicaments qui permettent aux intolérants de remanger « normalement ».

 Le blog, l’écriture et mes autres passions 

Comme ma passion pour le dessin où je vois un apaisement en moi, m’évader dans l’écriture est la solution que j’ai retenue à la fin de ma formation de cuisine pour voler de mes propres ailes. Comme si je clôturais le dernier chapitre d’un livre et que j’en ouvrais un autre. Ouvrir un blog a été la solution idéale pour partager tout ce que j’aime, partager mon quotidien alimentaire, donner des recettes pour toutes celles et ceux qui en auraient besoin. J’ai créé ce blog en 2014, il y a tant de choses que je veux partager en dehors de l’alimentation, un peu l’impression de ne pas exploiter ce site dans son entière capacité. Il va être temps de le faire évoluer et de changer de nom à l’avenir…

Anaëlle

4 Commentaires

  1. Anonyme
    09/02/2015 / 15:27

    Moi j'aimerais bien que tu fasses une rubrique "Menus de la semaine" !
    Julie

    • 09/02/2015 / 23:47

      C'est une bonne idée, je vais y réfléchir !

  2. 20/01/2016 / 16:57

    Merci de prendre du temps pour partager ton savoir sur cette alimentation qui peut être dur car c'est un grand changement. Récemment diagnostiqué intolérante au gluten,Je vais regarder tes recettes avec grand intérêt!

    • 20/01/2016 / 20:58

      De rien, c'est un plaisir pour moi de partager mes recettes et mon quotidien avec cette maladie que je supporte depuis pas mal d'année !

      Effectivement cela peut être dur au début, mais tu verras après quelques mois ce sera une habitude de faire attention à tous les ingrédients. A bientôt ! 🙂

La cuisine est l’art d’utiliser la nourriture pour créer du bonheur.